Prenez soin de votre fiche Google My Business

Prenez soin de votre fiche Google My Business

Google My Business, vous ne connaissez pas  encore ?

Une définition de la fiche Google My Business pour commencer vaudra mieux qu’un long discours ! 😉
« Google My Business est la plateforme de Google qui permet aux établissements de gérer leur présence en ligne au niveau de la recherche Google et sur Google Maps. Cela permet qu’ils soient facilement (géo)localisables et qu’ils fournissent les informations habituellement recherchées par les internautes (horaires d’ouverture, itinéraire, avis des consommateurs…) lors de leur recherche ».
(source : https://blog.mobilosoft.com/fr/google-my-business-cest-quoi)

Vous connaissez déjà Google My Business ? Si vous n’avez pas envie de lire tout l’article, scrollez jusqu’au paragraphe “Google Post, c’est quoi ” ? C’est peut-être une fonctionnalité que vous ne connaissez pas 😉


Pourquoi remplir cette fiche ?

Pour augmenter votre visibilité ! En plus, c’est GRATUIT ! Alors, on ne va pas s’en priver.
Vous serez référencé sur Google grâce à votre fiche. Vous serez présent sur Google Map également. Vous pouvez indiquer vos informations afin que les internautes les trouvent rapidos (et oui malgré le confinement, on continue à vouloir gagner du temps et ne pas chercher une information pendant des heures. Mais maintenant, c’est pour faire son pain, son potager ou bouquiner tranquillement ! Enfin, c’est comme ça pour moi… Ca m’énerve de ne pas trouver ce genre d’informations basiques 😉)

Comment faire ?
On tape « Google My Business » sur Google,
ou on peut y aller via le menu Google lorsque l’on est connecté (scrollez vers le bas pour y arriver) :

Ou plus simple encore, on clique sur ce lien : https://www.google.com/intl/fr_be/business/

Commencez par taper le nom de votre établissement

Il est possible que votre écran soit différent. PAS DE PANIQUE ! La procédure reste la même.

Suivez ensuite les indications. Vous allez voir, c’est super simple. A la fin de la procédure, Google vous enverra un code afin de valider la fiche. N’oubliez pas cette étape !  
 
Note : Il est possible qu’il existe déjà une fiche qui s’est créée automatiquement. Vous devez alors récupérer votre fiche. Mais comment ?

Cliquez sur « Vous êtes le propriétaire de cet établissement ? » et suivez les indications.
PS : la fiche de la FTPL est administrée par un agent de la FTPL, je vous rassure 😉 Malgré cela, Google indique toujours cette phrase. Je ne sais pas vous dire pourquoi. Mais lorsque l’on clique dessus, Google nous affirme bien que la fiche appartient à la FTPL.

En gros, on trouve quoi comme info sur une fiche GMB ?

  • Votre nom : essentiel. Indiquez votre nom de la manière la plus exacte possible.
  • La catégorie de votre activité : choisissez la catégorie exacte de votre activité (ou s’y rapprochant le plus). Commencez à écrire une catégorie, Google vous fera automatiquement des propositions.
  • Une description : 750 caractères rien que pour vous, pour parler de votre structure, vous mettre en avant afin de nous donner envie de venir ! Parlez de votre activité, des services, du lieu, de la ville, des produits…
  • Vos horaires : soyez précis dans vos horaires et juste. Essayez également d’adapter vos horaires pour les jours fériés (tout cela est programmable !)
  • Votre adresse : pratique. En un clic, on peut afficher l’itinéraire sur Google Map. Si le lieu référencé sur la carte n’est pas l’emplacement exact de votre établissement, il est possible de le modifier.
  • Votre N° de téléphone : Veillez à mettre le numéro de téléphone correct, celui ou vous répondez le plus souvent, celui pour lequel vous relevez régulièrement la messagerie… Pourquoi j’insiste ? Pas plus tard que hier, je cherchais à prendre rdv près de chez moi pour changer mes pneus. Le numéro de la fiche Google My Business renvoyait sur un répondeur directement. J’ai donc cherché un autre numéro de téléphone (déjà à ce moment-là, oui, j’avais les nerfs… Pourquoi prendre la peine de mettre un N° de téléphone sur sa fiche, s’il n’est pas correct ?). J’ai trouvé pas moins de 4 numéros différents au total sur internet (sans succès pour les joindre). Je n’ai donc aucun scrupule à prendre rdv chez le concurrent ! Évitez que cela vous arrive aussi.
  • Votre site web (et non votre page FB…)
  • Des photos : on sait à quel point les images sont essentielles ! Pour attirer le regard, donner envie d’y aller et trouver rapidement le lieu une fois sur place étant donné qu’on a une photo sur notre smartphone.
  • Répondre aux avis afin de gérer votre e-réputation. Répondez aux avis, surtout aux négatifs (nous vous donnerons des conseils prochainement 😉 ) et de préférence, avec réactivité.

Remplissez les informations de votre fiche en concordance avec les informations indiquées sur votre site web. Cela coule de source ? Et pourtant, si, je le jure, j’ai plusieurs exemples où les informations sont différentes… Et puis, Google est malin, il est capable d’analyser votre fiche et votre site web. Et s’il trouve des différences, il ne vous mettra pas en avant lors de certaines recherches. Le référencement Google, c’est une autre paire de manches… Mais une fiche correctement remplie améliore votre référencement.
La seule condition pour remplir sa fiche Google My Business, c’est d’avoir un compte Google (gmail par exemple).

L’interface de Google My Business est assez intuitive

On vous explique, onglet par onglet :

  • Accueil : une page où Google aime bien déposer du blabla. Prenez la peine de jeter un œil, parfois, il y a un truc intéressant. Vous pouvez y trouver quelques conseils pratiques.
  • Posts : continuez de lire l’article, on y vient 😉
  • Infos : toutes les infos de votre établissement (nom, catégorie, adresse, tel, site web, etc.)
  • Statistiques : statistiques de visites de votre fiche.
  • Avis : c’est ici que vous pourrez répondre aux avis des internautes.
  • Chat : pour pouvoir installer un chat afin de communiquer avec vos clients (personnellement, je n’ai jamais utilisé cette fonctionnalité).
  • Photos : ajoutez vos plus belles photos, votre logo.
  • Produits : vous pouvez ajouter les produits que vous vendez en indiquant le prix et une description
  • Services : vous pouvez indiquer de manière plus détaillée les services que vous proposez. Par exemple, un restaurant propose-t-il des plats à emporter ?
  • Site web : Google vous offre la possibilité de créer un site web. Mais, nous ne vous conseillons pas d’utiliser ce service de Google.
  • Utilisateurs : vous pouvez ajouter plusieurs personnes pour gérer la fiche avec différents niveaux. Il est possible d’avoir plusieurs propriétaires pour une fiche. Il m’est arrivé plusieurs fois de créer une fiche pour un prestataire touristique, de la remplir et ensuite de l’ajouter comme propriétaire.

Google Post, c’est quoi ?

Haaa nous y voilà ! Une fonctionnalité moins connue et pourtant intéressante : Google Post !

Depuis 2016, vous avez la possibilité de mettre des posts sur votre fiche GMB. Vous pouvez ainsi communiquer sur votre offre, des nouveautés, un événement ou un produit encodé sur votre fiche (voir menu “Produits”). Actuellement, Google vous permet aussi de réaliser un post dans le cadre de votre communication sur le Covid-19 et d’expliquer les modifications rencontrées dans votre établissement.

La flèche entourée en rouge en haut à droite vous permet de voir d’autres possibilités de post. Elle n’est pas très visible dans l’interface, je vous la mets donc en évidence 😉

Sur votre post, vous pouvez ajouter un bouton « Appel à l’Action », tel que « en savoir plus, appeler, commander en ligne, réserver ou encore s’inscrire ». Dans l’exemple, j’ai choisi le bouton “Appeler”. Un simple clic, et l’internaute peut directement appeler pour en savoir plus.  

Voilà, on ne vous retient pas plus longtemps dans cet article. Nous savons que vous trépignez d’impatience d’aller vérifier si votre fiche est correctement remplie !

Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous souhaitez être conseillé, n’hésitez pas à contacter l’équipe des ANT.

Elodie Valet
Elodie Valet

Project Management Officer (PMO) pour le Commissariat général au Tourisme

Publications: 88